Repéré dans la presse de juin 2024 – Actualités médicales

26 juin 2024


Retrouvez les 5 actus médicales du mois de juin sélectionnées par Swing.

Accueil » Repéré dans la presse » Repéré dans la presse de juin 2024 – Actualités médicales


Radio France
Publié le 04/06/2024

Une médecin de Moselle a écopé d’un avertissement de la part de la chambre disciplinaire de première instance du conseil de l’ordre des médecins, parce qu’un employeur contestait l’arrêt de travail pour burn-out de son employée.
Ces arrêts de travail parfois très longs, sont « de plus en plus contestés par les employeurs », comme cela est expliqué dans le journal de 7 heures diffusé par Radio France. 
Cette médecin a alors décidé de porter l’affaire devant le conseil d’état, à qui plusieurs fédérations de médecins s’étaient déjà plaintes. Ils ont obtenu gain de cause lorsque ce dernier a reconnu comme légitimes ces arrêts de travail pour burn-out.
La plus haute juridiction administrative donne ainsi tort aux employeurs qui « considèrent ces arrêts de travail pour burn-out comme des arrêts de complaisance ».

Pour lire l’article en entier : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/journal-de-7-h/journal-de-7h-du-mardi-04-juin-2024-4319938?at_campaign=Twitter&at_medium=Social_media


What’s up doc 
Publié le 04/06/2024

Mardi 4 juin dernier, l’Assurance maladie et les syndicats de médecins libéraux ont officialisé leur accord par la signature de la nouvelle convention.
What’s up doc présente en détail à travers cet article les nouvelles dispositions et revalorisations des tarifs médicaux prévus.
En décembre prochain, les médecins généralistes pourront facturer leur consultation de base à 30 €.
Pour de nombreuses spécialités comme les psychiatres, les gériatres, les pédiatres, etc., c’est une hausse progressive qui débutera en décembre pour atteindre un nouveau tarif en juillet 2025. Par exemple, il est indiqué que « la consultation du psychiatre va passer à 55 euros en décembre, puis 57 euros au 1er juillet 2025. »

Pour lire l’article en entier :  https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/ca-y-est-cest-signe-voici-les-nouveaux-tarifs-suite-la-nouvelle-convention


Sciences et avenir
Publié le 10/06/2024

Des travaux menés par des chercheurs de l’Université Queen Mary de Londres ont trouvé une nouvelle méthode qui permettrait de prédire jusqu’à 9 ans avant le diagnostic, le risque de développer une démence.
C’est ce que nous rapporte cet article de Sciences et avenir. Avec une précision proche de 80 %, cette technique d’analyse « est plus précise que les tests de mémoire ou les mesures du rétrécissement du cerveau ». C’est ce qu’il ressort de ces travaux menés sur plus de 1100 volontaires grâce à l’analyse de leurs IRM fonctionnelles.
Le neurologue et directeur de l’équipe de recherche, Charles Marshall, à l’origine de cette étude, affirme que « Prédire qui souffrira de démence à l’avenir sera essentiel pour développer des traitements capables de prévenir la perte irréversible de cellules cérébrales qui provoque les symptômes ».

Pour lire l’article en entier : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/demence-une-nouvelle-methode-pour-la-detecter-9-ans-avant-les-premiers-symptomes_178842


Le Quotidien du médecin
Publié le 14/06/2024

The New England Journal Of Medecine a publié en mai dernier les résultats d’une étude menée sur l’intubation en urgences des nouveaux nés.
Le Quotidien du médecin met alors en lumière cet essai clinique porté sur 214 nourrissons, et montre que la laryngoscopie assistée par vidéo est bien plus efficace qu’une laryngoscopie par observation directe. Plus précisément, « la laryngoscopie assistée par vidéo a permis une intubation au premier essai pour 74 % des enfants, contre seulement 45 % pour la laryngoscopie directe ».
Cette amélioration est significative, notamment pour les urgences en néonatalogie où l’on sait que la rapidité d’intubation peut être cruciale.
Cette technologie est déjà utilisée en France pour la formation des internes et devrait, selon le Pr Alexandre Lapillone, être utilisée « de manière systématique ».

Pour lire l’article en entier : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actu-medicale/la-videolaryngoscopie-une-cle-du-succes-pour-intuber-les-nouveau-nes-en-urgence


Le Quotidien du médecin
Publié le 14/06/2024

Des chercheurs chinois ont publié une étude dans Science où ils mettent en avant une piste prometteuse pour le traitement du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).
Ce sont leurs travaux sur « les effets de l’artéméther, un dérivé de l’artémisinine, dans des modèles murins et de la dihydroartémisinine sur 19 femmes » qui permettraient de proposer l’antipaludique artémisinine et ses dérivés comme une option thérapeutique dans le SOPK.
Cet essai clinique mené pendant trois mois a montré que « la morphologie des ovaires polykystiques et la régularité de leurs menstruations ont été significativement améliorées ». Le Quotidien du médecin informe ici qu’un nouvel essai clinique a été lancé et se terminera en 2025 pour venir confirmer ces premiers résultats.

Pour lire l’article en entier : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actu-medicale/recherche-science/lartemisinine-une-piste-de-traitement-pour-le-syndrome-des-ovaires-polykystiques

Actualités médicales par Swing