Repéré dans la presse de décembre 2023 – Actualités médicales

22 décembre 2023


Accueil » Repéré dans la presse » Repéré dans la presse de décembre 2023 – Actualités médicales

Retrouvez les 5 actus médicales de décembre sélectionnées par Swing.

Le Quotidien du médecin
Publié le 01/12/2023

Le Quotidien du médecin partage à travers cet article un état des lieux sur la recherche française concernant le VIH, plus spécifiquement sur les « anticorps neutralisants à large spectre (bNAbs) ». C’est le professeur Hugo Mouquet, qui dirige l’unité mixte de recherche Immunologie Humorale, qui a profité du colloque de l’Institut Pasteur dédié aux 40 ans de recherche sur le VIH pour annoncer les dernières avancées.
On apprend alors que 1 à 2 % des patients infectés développent des bNAbs et que parmi eux, certains ont la capacité de contrôler leur infection sans prendre de traitement.

Cet article évoque ainsi les nombreuses pistes et études menées autour de ces anticorps dans différents pays.

Même si les recherches françaises ne permettent pas encore d’être évaluées en clinique, il est annoncé que « la caractérisation de la réponse immunitaire suscitée par l’injection de ces bNAbs sera utile pour le développement clinique d’anticorps neutralisants à large spectre. »
Cependant, en 2023, un essai clinique ANRS-Rhiviera français a débuté « pour tester l’effet conjoint d’une trithérapie antirétrovirale et d’un cocktail de deux bNAbs à longue durée d’action. »

Pour lire l’article en entier : https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/journee-mondiale-de-lutte-contre-le-sida-lespoir-est-dans-les-anticorps-neutralisants-large-spectre

JIM
Publié le 5/12/2023

Le JIM a publié le 5 décembre dernier les résultats d’une étude menée pour tenter d’identifier les déterminants du contrôle de l’asthme à l’âge préscolaire.
Comme expliqué dans cet article, « cette étude rétrospective a utilisé des données administratives en Alberta (Canada) sur la santé de mères et de leurs enfants, pour inclure 7 206 enfants d’âge préscolaire (nés entre 2010 et 2012) avec un diagnostic d’asthme posé avant l’âge de 5 ans. »

Différents facteurs ont ainsi été étudiés, notamment l’accouchement par césarienne, les accouchements en été, le tabagisme, les antibiotiques prénataux, le diabète gestationnel, etc. Il est alors remarqué que ces derniers sont « associés à un asthme infantile partiellement ou non contrôlé ». L’importance de la santé maternelle et périnatale est ici soulignée par ces résultats qui « confirment les effets durables des expériences précoces sur le développement et la santé pulmonaire ».

Pour lire l’article en entier : https://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/de_linfluence_de_facteurs_perinataux_sur_le_controle_de_lasthme__199869/document_actu_med.phtml

CONTINUER OU NE PAS CONTINUER L’OCYTOCINE AU COURS DU TRAVAIL ?

Jim
Publié le 06/12/2023

Le Dr Marine Beaumont met en lumière à travers cet article paru dans le JIM, une étude réalisée sur l’utilisation de l’ocytocine lors de l’accouchement.
Cette hormone est souvent utilisée au cours du travail, avant 4 cm de dilatation cervicale pour induire le travail ou en cas de stagnation de la dilatation cervicale. Elle permet d’agir sur l’intensité et la fréquence des contractions.
Avec l’augmentation du nombre de déclenchements, cette étude intervient pour évaluer l’utilisation de l’ocytocine afin de réduire « des interventions médicales futiles. »

Menée dans 21 maternités françaises sur 2 363 femmes entre 2020 et 2022, l’essai contrôlé STOPOXY, avait pour critère de jugement principal la morbidité néonatale. De nombreux autres critères secondaires ont également été évalués. L’auteure rapporte ainsi que certains résultats montrent que « au total lorsqu’une indication d’ocytocine est posée pour le déclenchement ou l’entretien du travail, il ne semble pas y avoir de bénéfice, à ce jour, à son arrêt systématique dans le but d’améliorer la morbidité néonatale et de diminuer le risque de césarienne. » 

Pour lire l’article en entier :  https://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/continuer_ou_ne_pas_continuer_locytocine_au_cours_du_travail__199884/document_actu_med.phtml

JIM
Publié le 9/12/2023

La TTIL-IRM, ou plus précisément la thermothérapie interstitielle induite par laser et guidée par IRM en temps réel, est une technique dite mini-invasive qui gagne en popularité dans le traitement de l’épilepsie temporale pharmacorésistante.
Mise en pratique depuis une quinzaine d’années, cette dernière « permet de procéder à une résection immédiate et précise des structures mésiales profondes sans mettre à mal le néocortex temporal latéral et la substance blanche. » comme nous l’indique l’auteur de cet article du JIM, Dr Philippe Tellier.

Une étude multicentrique rétrospective a ainsi été menée sur « 268 patients atteints d’une épilepsie temporale pharmacorésistante chez lesquels l’ablation du foyer épileptogène a été réalisée par TTIL-IRM » entre 2012 et 2018.
Les résultats indiqués par le Dr Tellier montrent alors que cette technique prometteuse pourrait être envisagée en amont, avant de prévoir une lobectomie temporale antérieure.

Pour lire l’article en entier : https://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/epilepsie_pharmacoresistante_detruire_le_foyer_epileptogene_grace_au_laser_199926/document_actu_med.pht ml

JIM
Publié le 11/12/2023

Le Dr Alessia Melzani rapporte dans cet article du JIM les résultats d’une étude menée au sujet de la maladie de Lyme. Nommée LymeProspect, cette dernière s’est déroulée sous forme d’« une cohorte observationnelle prospective de patients atteints de BL confirmée, suivis pendant un an, dans le but d’examiner la prévalence des symptômes persistants après le traitement de la BL et d’identifier les facteurs associés à cette persistance ». Elle regroupe ainsi plus 1 000 malades.

Parmi les résultats donnés, le Dr indique que malgré les limites rencontrées, comme par exemple la subjectivité des symptômes décrits par les patients, les données récoltées permettent de mettre en évidence des pistes à explorer pour tenter d’ « élucider les mécanismes sous-jacents et guider le développement d’interventions plus efficaces pour les patients confrontés à cette problématique médicale complexe ».

Pour lire l’article en entier : https://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/ou_lon_se_pique_de_predire_la_maladie_de_lyme_chronique_199928/document_actu_med.phtml

Les 5 actus médicales du mois de décembre sélectionnées par Swing